Actualité

19 décembre 2023

L’écoresponsabilité, une valeur primordiale pour les entreprises du Canal de Lachine 4.0

Véritable révolution urbaine, la revitalisation d’anciens quartiers industriels nous amène à revoir notre perception du développement commercial et manufacturier. Ces secteurs où se déroulaient autrefois des activités souvent très polluantes sont désormais occupés par des entreprises pour qui le développement durable est une valeur fondatrice.

 

Le Grand Sud-Ouest est un excellent exemple de ce type de transformation alors que le projet Canal de Lachine 4.0 y favorise l’implantation d’entreprises de fabrication légère à faible impact environnemental. La créativité et l’innovation sont au cœur des activités de ces organisations qui ont trouvé, sur ce territoire situé à deux pas du centre-ville montréalais, un emplacement idéal pour stimuler leur essor. Voici trois exemples qui illustrent bien ce renouveau placé sous le signe de l’écoresponsabilité :

 

Escape Café voit au-delà des certifications

Le meilleur café et rien d’autre, voici ce qui pourrait résumer la vision de l’importateur et torréfacteur montréalais Escape Café. Si ses fondateurs sont de véritables passionnés de café, ce sont aussi des gens pour qui l’écoresponsabilité est une valeur fondamentale. Le cofondateur David Boucher n’y va pas par quatre chemins : « La dimension environnementale est au cœur de notre démarche. Je pense que ce n’est pas aux consommateurs d’agir, mais plutôt aux entreprises d’offrir des produits qui leur permettront de faire le bon choix. ». Avec ses partenaires et son équipe, David fait appel à des fournisseurs qui produisent des grains de café dont la qualité se situe parmi les meilleures au monde.

 

La préservation de l’environnement est assurée à toutes les étapes chez cette entreprise carboneutre en voie d’être certifiée B Corp. La livraison se fait en voiture électrique avec l’utilisation de sacs entièrement compostables ou de contenants réutilisables. Qui plus est, Escape Café achemine la pellicule argentée de ses grains de café (séparée lors de la torréfaction) à la ferme urbaine Fortuna, qui l’utilise pour fabriquer du fertilisant. Un bel exemple d’économie circulaire!

 

Cette approche se traduit par une gamme de produits de spécialité dont la qualité a peu d’égales sur le marché. Escape Café propose ainsi trois grandes séries de cafés se distinguant par leur profil de goût et leur niveau de sophistication, l’édition limitée incarnant évidemment le nec plus ultra. Pour ses produits en canette Flash Brew, l’entreprise a également développé un procédé exclusif qui permet à ces cafés froids de conserver leur goût supérieur au sein de leur contenant durant des mois.

 

KALŪ vise à mieux nourrir nos animaux

Le décès de sa chienne Calou, emportée par un cancer, a été un véritable déclic pour James Lynn. C’est à ce moment qu’il a réalisé que nos petites bêtes ne consomment peut-être pas toujours des aliments bons pour leur santé. De là lui est venue l’idée de démarrer une entreprise de nourriture pour animaux privilégiant les ingrédients sains, l’approvisionnement local et une approche sans compromis sur le développement durable. Ainsi est née KALŪ qui produit et distribue des produits pour chiens et chats  sur sa boutique en ligne et par l’entremise de nombreux points de vente sur l’ensemble du territoire québécois.

 

Chez KALŪ, tout est pensé pour offrir des aliments de la plus grande qualité à des prix compétitifs, avec un minimum d’impact environnemental. Fruit de recettes créées principalement avec des ingrédients locaux (dont du poulet et du homard!), les produits vendus en ligne sont livrés dans des sacs entièrement compostables et biodégradables ou dans des contenants réutilisables lors de l’achat chez les détaillants. Même les étiquettes et les cordes qui les rattachent sont soit recyclables ou compostables. Avec l’emploi de seaux réutilisables, cette entreprise certifiée B Corp, offre aussi une solution zéro déchet qui représente un élément distinctif dans un marché largement dominé par de grands joueurs beaucoup moins soucieux de ces questions. «  Certaines entreprises voient les aspects environnementaux comme des contraintes avec lesquelles elles n’ont d’autre choix que de composer. Pour nous, c’est partie intégrante de notre vision. Nous voyons plutôt ça comme une occasion de mieux faire et de nous démarquer », affirme James Lynn, avant d’ajouter que « notre emplacement dans le secteur du Canal de Lachine 4.0 offre des avantages exceptionnels, comme la proximité de grands axes de transport et d’un milieu de vie agréable pour notre famille ».

M3Béton : réinventer la matière

Si vous avez déjà remarqué l’apparition de tables de ping-pong en béton dans nos espaces publics, il s’agit fort probablement de produits conçus et fabriqués par l’entreprise montréalaise M3Béton. Bien que cette matière ne soit pas reconnue de prime abord pour ses vertus environnementales, il est possible d’aborder son utilisation de façon innovante pour en réduire significativement l’impact. C’est sur ce terrain de jeu que M3Béton a choisi de s’exprimer avec une approche qui s’éloigne des sentiers battus.

 

Fondée au milieu de la décennie 2000, cette entreprise familiale se spécialise dans la conception et la fabrication de mobiliers urbains au design étudié. Elle a fait du béton Ductal sa matière de prédilection, un choix dicté par la qualité exceptionnelle de ce nouveau matériau et par son caractère durable. Ce béton fibré ultra-haute performance possède en effet une durée de vie dix fois supérieure au béton ordinaire. De plus, sa fabrication nécessite moins d’eau et sa haute densité permet d’utiliser des quantités nettement moins élevées pour obtenir la même solidité de structure.

 

M3Béton ne se limite évidemment pas aux tables de ping-pong, mais propose aussi tout une variété de mobiliers allant des tables de pique-nique aux jeux d’échecs destinés à l’usage public, en passant par les bancs et autres éléments architecturaux. « Aujourd’hui, nous utilisons des moules pour produire des formes standardisées. Auparavant, nous devions envoyer beaucoup de planches de mélamine à l’écocentre, car nous faisions de nouvelles formes à chaque livraison. Cet autre changement nous a permis de diminuer encore plus notre empreinte environnementale. », souligne Claudia Croteau, designer et cofondatrice de M3Béton. L’entreprise profite bien de son emplacement qui lui permet de jumeler les avantages d’un parc industriel à la proximité des services. «  L’accès est facile pour les livraisons par camion et tout est vraiment proche. Nos employés peuvent venir en vélo et on peut profiter de nombreux restos et bars de quartier lorsque vient le temps de faire des 5 à 7. C’est vraiment le meilleur des deux mondes. », ajoute Claudia, visiblement séduite par la diversité des options présentes dans le secteur.

 

Il n’y a pas à dire, les entreprises écoresponsables se côtoient et créent un vrai phénomène d’émulation dans le Grand Sud-Ouest, une tendance qui s’inscrit en droite ligne avec les objectifs poursuivis par le projet Canal de Lachine 4.0.

Autres nouvelles

Retour au blogue

Actualité

19 février 2024

Le Canal de Lachine 4.0 se déploie sur le territoire 

Actualité

15 février 2024

Des initiatives de mobilité durable en cours de réalisation

Événement à LaSalle sous le thème de la transformation numérique

Actualité

1 novembre 2023

Une soirée sous le thème de la transformation numérique

Merci à nos partenaires

Découvrez nos partenaires
Logo Montréal Logo Montréal Lachine Logo Montréal LaSalle Logo Montréal Le Sud-Ouest